AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Mariska Kovács


Messages : 1
Date d'inscription : 08/06/2014
Age : 26

MessageSujet: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Lun 9 Juin - 14:42


Mariska Kovács






















personnage


Nom : Kovács.
Prénom : Mariska.
Âge : 23 ans.
Sexe : Féminin.
Nationalité : Hongroise.
Orientation sexuelle : Elle s'en fout.
Occupation : Surveillante hyper motivée à foirer son boulot.


real


Prénom : Norbert.
Âge : 56 ans.
Origine du pseudo : Ses parents ont dû passer des heures à chercher le prénom parfait pour leur fille, et le reste... hinhin.
Passions : Écouter le rap de Zelda en boucle pour me donner des idées. MON DIEU, serait-ce un smiley cactus Mario juste à côté ?!
Code du règlement :
Ton avis sur le forum : Il est plutôt sympa, c'est dommage qu'il n'y ait pas plus de membres !
Commentaires en plus ?: Je vénère vos smileys et je vous vends mon âme, okay ? Deal.


histoire

Biiip biiiip.

Un grognement s'échappa d'une joue collée contre une feuille de calculs ; une main tâtonna à la recherche du portable qui vibrait contre le bois du bureau, maladroite, hésitante, et faillit le faire tomber avant de pouvoir le coller à l'oreille encore engourdie.
La jeune femme se redressa sur sa chaise, le dos douloureux, et marmonna une suite de malédictions étouffées dans le combiné avant de décrocher.

« Oui, quoi ?

-Mariska ? C'est Krisztofer. Désolé de te déranger, mais on a un petit problème... »

Nouvelle injure qui fit soupirer l'interlocuteur à l'autre bout du fil – lequel avait la bonne grâce d'être bien plus désolé pour elle que pour lui. Mariska n'était pas devin, mais pas besoin de pouvoir voir dans l'avenir pour deviner à qui appartenaient les rires qui faisaient office de bruits de fond. Un reste de musique dancefloor arrosait le tout, la forçant à déporter son regard vers le réveil digital. 2H30.
Et dire qu'elle avait prévu de réviser et s'accorder une bonne nuit de sommeil bien méritée. Fichus examens, fichu Lóránt.

Je t'avais prévenue, maman. Faudra pas te plaindre.

« J'arrive, bougez pas. »

Un « merci » presque timide fit office de tonalité. A peine debout sur ses bottes, la jeune femme retrouvait toute la lucidité que lui avait honteusement chapardé une concentration minée par l'heure tardive. Le manteau passé sur ses épaules et les clés dans la main, elle claqua la porte de l'appartement derrière elle, se souciant peu de réveiller le couple d'à côté qui ne se gênait pas pour crier leurs nombreux désaccords (et accords) à des heures toutes aussi incongrues. Le bois des escaliers fit résonner sa course et l'accompagna jusqu'à la porte d'entrée. Clac à répétition. Une fois assise sur le siège avant de la voiture, elle prit le temps de cogner son front contre le volant. Une minute trente de vérité, c'était tout ce qu'elle demandait. Pourquoi est-ce qu'elle s'embêtait encore à faire ça ?

My gosh, qu'il fait froid dans cette bagnole, pensa-t-elle tout en passant ses nerfs sur les pédales et les essuie-glaces. Le froid s'accumulait un peu trop, cet hiver là.

Pleine de rancœur et d'amertume envers un cœur qui refusait d'apprendre ses leçons et un GPS qui tenait absolument à lui faire la discussion, elle fila à travers les rues éclairées de Budapest.



Il était arrivé un beau matin de Janvier, comme un cadeau que le Père Noël n'aurait pas eu le temps de glisser sous le sapin à temps – comme une très mauvaise blague dont la fillette avait eu beaucoup de mal à se remettre.

« C'est qui ? »

La question, aussi délicate qu'elle pouvait l'être sortie de la bouche d'une gamine vexée de presque huit ans, avait fait s'enfoncer un peu plus le petit garçon dans le canapé du salon. Son père l'avait prise par les épaules avec mille précautions et Mariska avait tenté en vain de saisir au vol la réponse dans ses yeux bruns.
Néant total, d'autant plus surprenant qu'elle ne le voyait que très rarement arborer ce genre d'expression. Instinctivement, elle voulut lui demander s'il avait mal quelque part.

« C'est ton cousin, ma chérie, et il va rester avec nous quelques temps. »

De fâché à suspicieux, son regard n'avait plus lâché l'intrus qu'elle semblait déjà fusiller de tout son petit corps tendu. Ça, son cousin ? Mariska connaissait bien sa tante Bianka, son oncle Laszlo et son oncle Levente ; ses cousins Marcell, András, Oliver et Abel ; ses cousines Alexa et Lia. Le ventre rond de Petra. Ils étaient tous là, à deux pas, tout autour du salon sur du joli papier glacé, à la montagne ou à la mer. Ils allaient et venaient régulièrement, assez souvent pour que Mariska ne s'étonne pas de les voir grandir et vieillir.
Mais lui, elle ne l'avait vu nulle part. Ni en vacances, ni aux réunions de famille. La sentence tomba comme un couperet de guillotine confus.

« C'est pas mon cousin.

-Si, écoute... c'est le fils de mon frère. De mon petit frère. Comme il a des problèmes, il ne peut plus s'en occuper. »

Et sa maman ? Cette question lui trotta dans la tête sans parvenir à trouver le chemin jusqu'à ses lèvres. Mariska pensait toujours que les enfants naissaient dans des choux, mais aussi qu'on ne construisait pas une maison sans un papa et une maman.

« Il va rester là le temps que son papa aille mieux, alors tu dois être gentille avec lui. Hmm ? »

Elle avait acquiescé sans y penser, et avait regardé sa mère débarrasser la chambre d'invité sans un mot. Peut-être qu'au matin, son père serait passé le reprendre, et qu'elle ne verrait plus jamais ses yeux fatigués. Enfant unique, centre d'attention et reine de son petit monde, qu'on bouleverse ses habitudes ne l'enchantait pas – surtout pour quelqu'un qu'elle ne connaissait pas.
Une semaine s'écoula, puis deux, puis trois, et bientôt les mois se succédèrent sans aucun changement. Les murs de la chambre, tellement impersonnels, se parèrent de posters, les étagères trouvèrent en diverses peluches et livres un semblant de vie.

Et Lóránt n'était jamais reparti.



...



mental

Moi, je suis plutôt... Réfractaire
C'est toi qui l'a dit.

Pourtant Mariska est une fille sérieuse, responsable, jamais sujette aux doutes et aux éclats de colère – enfin, c'est ce qu'elle voudrait. Ce vœu est stupide, d'abord, elle a parlé plus vite qu'elle n'aurait dû, et elle n' aucune envie qu'il se réalise. Jamais.
Encore un défaut qui pourrait lui valoir l'échafaud. La vérité, c'est que Mariska a beau être gentille et serviable, aimer aider les autres quand la chose est dans ses cordes, sa patience est tellement limitée qu'elle s'énerve vite et à tendance à tourner les talons en proférant mille injures (bouchez les oreilles des enfants). Rajoutez à cela une susceptibilité qui pointe un peu trop vite le bout de son nez, et vous en êtes quittes pour de longs quiproquos et disputes, du genre cour de récré, puisque les arguments de la jeune femme sont loin d'être aussi percutants qu'elle le voudrait. D'accord, elle avoue tout ; il lui arrive d'être immature. Un peu. Pas tant que ça. C'est une adulte, après tout, et une adulte ne se plaint pas en criant son ressenti, et se roule encore moins par terre quand elle veut montrer son désespoir et son désaccord.
Mais elle fait des efforts ! Avant de crier ou de jouer les serpillières, elle essaye de se retenir, ce qui se manifeste le plus souvent par un sourire crispé et un rire nerveux. Quand elle le laisse filer entre ses dents serrées, l'explosion n'est jamais loin.
Mariska part vite en besogne, parce qu'elle reste une jeune femme impulsive et prompte aux éclats de colère, quoi qu'elle en dise et quoi qu'elle en pense. Le problème dans tout ça, ce n'est pas un comportement dont elle aurait pu, en d'autres circonstances, s’accommoder : c'est qu'elle ne doit pas agir ainsi. Elle veut être mature et capable de gérer ses problèmes et ceux des autres, pas être une gamine qui s'amuse d'un rien et angoisse à l'idée de devoir porter trop de responsabilités sur ses épaules et tout rater. Mariska a pioché un rôle qui ne lui convient pas mais qu'elle doit assumer. Pas le choix. Si elle ne s'arrangeait pas pour encadrer ses amis et sa famille, qui le ferait ? Mariska, c'est celle qui ne boit pas et ramène tout le monde, que ça lui plaise ou non. Papa et maman seraient fiers d'elle.
C'est tout ce qui compte.

Alors qu'au fond, une fois en confiance, elle peut laisser tomber ce masque de sérieux et d'agacement, se laisser aller (même peut-être un peu trop) et rire plus fort que les autres. C'est juste qu'elle ne doit pas, et qu'elle s'en veut chaque fois que ça arrive.
Chacun à sa place, et tout ira bien. Pour sûr, la jeune femme est quelqu'un de fier et déterminé qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.


physique

Mariska est grande et fine, du haut de son mètre soixante-quatorze et des kilos qu'elle devrait encore prendre pour satisfaire la balance. La jeune femme n'est ni particulièrement belle ni particulièrement laide, se contentant d'une apparence qui la case dans une saine moyenne dans laquelle elle se complaît tout à fait. Pas besoin d'attirer les regards pour se sentir bien dans sa peau – mais bon, ne pas faire grimacer les autres c'est bien aussi, personne n'ira prétendre le contraire. Que dire au détail près ? Mademoiselle a des yeux d'un brun on ne peut plus commun, un teint de peau un rien trop pâle et des lèvres un peu trop fines. Des sourcils qui ont tendance à vite se froncer (ah, elle a toujours la fâcheuse impression d'attirer toutes les calamités), recouverts la plupart du temps par des mèches en désordre, qui n'ont rien de plus que d'autres si ce n'est leur couleur verte pétard relativement prononcée. Oui, Mariska ne passe pas inaperçue dans la rue : aucunement parce qu'elle a le déhanché de Miss Monde, mais parce que ses longues mèches sont passées par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel depuis qu'elle est en âge de se les teindre. Durant toute sa scolarité, ils ont illustrés ses états d'âmes les plus divers et variés, lui laissant la honte amère de poser sur les photos en pseudo-gothique à la tignasse noire jais parcourue de mèches bleues ou en punk attardée avec une perruque naturelle de cheveux roses sur la tête. Par goût et par envie de différenciation, ils n'ont jamais retrouvés leur couleur naturelle – bruns – depuis des années et des années. Actuellement, Mariska les a donc verts, une couleur qui lui plaît bien, mais rien n'exclue qu'elle décide de passer au blanc le mois suivant.
Pas qu'elle se préoccupe vraiment de ce que peuvent penser les autres, de toute façon.
Sur son corps longiligne (parce qu'elle ne peut pas vraiment s'habiller avec ses cheveux, même s'ils lui arrivent en bas du dos), la jeune femme ne passe que des tenues qu'on pourrait qualifier de « mixte ». Pour faire plus clair : les petites robes et les jupes n'ont pas leur place dans son armoire, pas plus que les hauts à dentelles et trop flashy. Elle ne se targue pas de posséder un physique androgyne puisqu'on peut difficilement la prendre pour un homme, elle n'en a pas du tout les traits. Elle met juste ce qu'elle trouve joli et confortable, comme tout un chacun, et il s'avère qu'elle préfère les chemises, les sweats et les pantalons, voire carrément les vêtements du rayon masculin (c'est fou comme les vendeurs pensent que toutes les filles adorent enfiler des hauts qui laissent voir la moitié de leur ventre ou de leur soutien-gorge – pitié...). Des chaussures plates pour aller avec le tout, parce que si Mariska n'a rien de personnel contre les robes (elle ne tempête pas lorsqu'elle doit en enfiler une pour les grandes occasions), elle n'arrive pas du tout à marcher avec des talons. Pas même à rester immobile. Elle le sait d'expérience et ne veut plus jamais revivre quelque chose d'aussi humiliant. En plus, ça fait mal aux pieds, et elle est déjà assez grande comme ça, pas besoin d'en rajouter.

En somme, Mariska évite de se prendre la tête. Commune, pas vraiment féminine, et ça lui convient. S'habiller comme elle veut ne risque pas de la tuer ou lui bousiller ses perspectives d'avenir.


plus grande peur

Aussi bizarre et incongru que ça puisse paraître, Mariska a une peur bleue des patineurs nus. Oui, des patineurs nus, qui trouvent ça drôle de se mettre à poil quand il fait plus de moins dix degrés et de faire des huit sur une rivière gelée, le tout avec un taux d'alcool dans le sang pas vraiment négatif. Disons simplement que depuis un certain Noël l'année de ses neuf ans, un oncle bourré, un costume de père Noël jeté dans la neige et une fausse barbe (sans oublier la rivière et les patins à glace), elle ne peut même plus regarder le patinage artistique à la TV sans frissonner. Sérieusement. Ce truc lui a gâché la magie de Noël à jamais.
Et c'est pas bien de se moquer des peurs des autres.



© designed by Hawa Akimitsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Elizabeth Sairen


Messages : 132
Date d'inscription : 11/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Réfractaire, ça t'impressionne?
Missions accomplies:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Lun 9 Juin - 14:50

Bienvenue! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un :
Je suis un :
avatar

Shane Gardner


Messages : 90
Date d'inscription : 06/04/2014
Age : 25
Localisation : Dans sa chambre.

Identité.
Occupation: Professeur
Je suis: Craintif.
Missions accomplies:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Lun 9 Juin - 14:58

BIENVENUUUUUE TU ES LA MEHAHA *jette des fleurs*

Ta peur hgeefjnrbgrjfedk je pleure ok. FATALITY. DEAD.

Bonne chance pour la suite de ta fiche ♥ Hâte de lire la suite *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Firmin Ollivier


Messages : 31
Date d'inscription : 29/05/2014

Identité.
Occupation: Membre du personnel
Je suis: Un ninja de la serpillère réfractaire.
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Lun 9 Juin - 15:08

Norbeeeeeeeeert  :ca2: 
Tu nous as fait attendre hein /BRIQUE/

Bienvenue mon loukoum. Et je ne vois pas le problème avec la peur. qaqaqaqaqaqaq ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_@/" Fondatrice.
_@/
avatar

Saturne M. Lodya


Messages : 168
Date d'inscription : 26/02/2014
Age : 21
Localisation : IdF. .w.

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Indifférente.
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Lun 9 Juin - 15:46

Surveillante hyper motivée à foirer son boulot. *w*
Je te souhaite la bienvenue ! Bon courage pour ta fiche & n'hésite pas à poser des questions :3

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


#339999 ; « Si Ali Baba a quarante voleurs, Shérazade, mille histoires de coeur. ♥️ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Takumi Shinobu


Messages : 95
Date d'inscription : 14/03/2014

Identité.
Occupation: Membre du personnel
Je suis: réfractaire.
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Lun 9 Juin - 17:22

Bienvenue ♥

J'ai trop hâte de lire la suite de ta fiche ! *-*
Alors courage 8D

(Et j'avoue, ta peur est épique, c'trop bien xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Nixie Dresse


Messages : 45
Date d'inscription : 15/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Les Indifférents
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Lun 9 Juin - 19:10

Bienvenuuuuuuuuuuue ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Yasuhiro Yûe


Messages : 46
Date d'inscription : 25/03/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: craintif.
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Lun 9 Juin - 23:45

Bienvenue parmi nous. 8D
ET OUI. C'est bien un smiley mario.  :ca8: 
(La peur est toutafey normale haha. (a) /suicide/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Rodolfo Zuccarelli


Messages : 34
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Indifférent
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Mer 11 Juin - 18:12

Hi! Tudom, hogy valószínűleg későn (vagy talán nem), de szívesen köztünk!

(et ouais, je parle hongrois, t'as vu ça ? ... Bon, j'avoue, Google m'a un peu aidé. Et quand on connait le niveau de Google Trad... Ceci n'est probablement pas vraiment très hongrois !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Takumi Shinobu


Messages : 95
Date d'inscription : 14/03/2014

Identité.
Occupation: Membre du personnel
Je suis: réfractaire.
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   Mer 11 Juin - 21:24

Hé, je viens de remarquer que tu es surveillante te réfractaire. COMME TAKUMI 8D
(Lui non plus ne mérite pas le titre de surveillant. Il incite les élèves à faire des bêtises pour embêter Gloomy 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



▬ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »   

Revenir en haut Aller en bas
 

KOVÁCS Mariska ▬ « And I ain't gonna lie or beg »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bel bagay. Men sa nou bezwen pou regle pwoblèm peyi a. Tètansanm.
» [with Mike] That tonight’s gonna be a good night ♫
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ Gloomy Jump. :: Création du personnage ; :: ▬ Présentations.-