AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Axel Thalberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▬ Invité



MessageSujet: Axel Thalberg   Jeu 3 Juil - 18:00


PSEUDO






















personnage


Nom : Thalberg
Prénom : Axel.
Âge : 18.
Sexe : Masculin.
Nationalité : Allemand.
Orientation sexuelle : Homosexuel.
Occupation (Elève/Membre du personnel) : Elève.


real


Prénom : K.
Âge : 18.
Origine du pseudo : Allemand ?
Passions : Faire chier. Mais je fais des gâteaux quand je suis sage.
Code du règlement :  
Ton avis sur le forum : J'ai adoré le graph, tout comme le contexte et la construction en général.
Commentaires en plus ?: Ça doit faire un an que je n'ai pas été sur un forum, donc je ne sais pas si je ferais quelques bêtises par inadvertance. (♥)


histoire

Vouloir. Vouloir. Vouloir.

Il était important de vouloir, dans la vie et pour la vie. Tiens, ceux qui ne veulent rien finissaient par être envoyés ad patres par leur apathie, à l’image de son paternel.

Axel avait voulu –bien sûr, vivre d’abord. Bien sûr, il y avait eu ces choses qu’il n’avait pas eues. Un rab de biscuit à trois heures, un supplément d’argent de poche, peut-être moins de contraintes. Plus tard, il n’avait pas réussi à extirper l’amour inconditionnel d’un gentil garçon bâti à chaux et à sable. Il avait voulu aimer les seins, aimer l’odeur des filles. Bien sûr, c’était problématique : ces préférences, ces règles. Mais il n’y en avait pas de quoi en faire des grimaces. Absolument relégué à la seconde place dans le classement académique, dans un rang familial tiré à la règle, dans une liste de préférences subjectives et sentimentales, Axel avait vécu une vie banale jusque ses dix-huit ans, et aurait probablement continué ainsi s’il n’avait décidé de ne plus vouloir, au profit d’une base qui lui échappait encore.

Sa mère était une femme cupide, mais bonne à rien. Axel réussissait au moins à obtenir la moitié des fruits des grains de ses vertigos qu’il parsemait à tors et à travers. Bien entendu, l’autre moitié revenait au crack de la famille, à son frère aîné qui n’avait que pour seul défaut d’être à demi-bègue et pourvu d’une face acnéique à faire fuir les ivrognes –ce qui n’était rien comparé à l’homosexualité notoire du cadet, et son goût déchaîné pour l’excès qu’il avait aimé dès qu’il avait entraperçu dans son maquillage social.

Son plus grand désir ? Que tout se passe bien. Pour cela, il avait été l’ombre miniature de ce frère absent mais formidable. Il avait aussi été un gamin pathétique, un vandale paré comme une châsse qui détruisait les cabines téléphoniques pour satisfaire son entourage rigolarde. Il avait été tour à tour l’imitation d’un pitre, d’un céladon devant une fille et d’une prostituée devant un homme. Il avait pris la place vacante, se couvrant de vernis et jetant la poudre aux yeux de ses spectateurs ; et il en avait été aussi satisfait qu’eux. Grandement. Axel pouvait avaler plus d’acclamations que d’affection sans en être dérangé, et il savait, à dix-huit ans, que c’était bien son seul talent.

Par contre, il ne savait pas encore qui il était. Ce qu’il préférait : le café ou la bière. S’il était encore lui-même, qui était lui-même. Alors il s’était retrouvé devant cette étendue miroitante, diaprée sous les rayons lumineux du soleil, vidé, frustré, incapable de distinguer son reflet dans l’onde chatoyante de cette surface aqueuse. Il avait regardé un oiseau nager à la surface ondoyante, dans des vagues de méthylène, sans pouvoir mettre un doigt précis sur cette place vacante que personne ne se proposait d’occuper en lui, en cet agréable après-midi de mai. Et il avait envie de savoir, s’il n’y avait pas quelqu’un. Personne ne lui répondait encore. Des traces factices sous sa peau, sur son épiderme, les déchirures stupides de tatouages inutiles sur ses bras ballant, il s’était dirigé vers l’eau. Et il ne voulait rien. Cette fois, il voulait simplement goûter à l’eau sous ses pieds nu, il voulait la sentir imbiber son jean ; et peut-être avait-il souhaité mourir, ou se connaître enfin avant de entrevoir un crépuscule dansant dans l’eau. Un soleil psychédélique plongeait dans la mer, et il entendait un cri qui l’avait hanté plusieurs nuits, des mois durant.



mental

Indifférent.

Axel aime jouer. Qu’importe le rôle. Il a cette capacité d’adaptation effrayante, dans la colère, dans l’amusement, et même dans l’incompréhension, qui le rend hermétique aux changements. Ni l’envie de rester, ni celle de sortir de l’habitent, lui faisant facilement avaler ce nouveau concept du destin. Il ne saura cependant pas plus différencier une illusion de la réalité, sa personnalité-même n’étant qu’une vaste plaisanterie, ou du moins, une région inconnue qu’il cherchera sans doute à balayer au cours de son séjour.

Son amour de l’excès est pourtant là, intact, résistant à toute tentative de réserve. Il aime déclencher lui-même ses mirages, un jeu d’images et de sons qu’il avait trouvé un charivari d’alcool, de rires et de substances nocives pour échapper à une réalité étriquée, où trop peu de choses sont permises, ou alors scindées selon les groupes d’individus. Axel, sans doute indifférent, cherche à s’échapper, à la moindre occasion, de son caractère anesthésié pour pouvoir interpréter un personnage plus extravagant, plus demandeur, ne demandant qu’à boire jusqu’à en mourir, travailler au point d’entrer dans un état de transe hébété, ou faire l’amour pour atteindre l’évanouissement paisible sous un partenaire quelconque. Peut-être cherche-t-il à s’interpréter lui-même, sans y parvenir.

De manière générale, la facilité en fait un hypocrite, un menteur, un comédien ridicule aux réactions bien ampoulées, mais Axel reste imperturbable dans son état habituel, obéissant aux ordres comme a une atmosphère donnée sans manifester le moindre signe d’agacement ou de trouble.



physique

Relativement simple dans son anatomie. Elancé mais fin comme un échalas, il a un corps asexué et malléable qui lui plaît par son aspect pratique, un corps capable de s’engouffrer dans un costume quelconque sans présenter le moindre problème. Il n’a pas de bourrelet qui l’empêche de rentrer dans ce jean XS, juste assez de chaire à exhiber dans les marchés de viande que sont devenus les boîtes ; il n’a pas de boutons, pas de tâches brunes sur sa peau pâle, capable de trahir une consommation assidue de lipides ou une sensibilité quelconque aux rayons UV. Il a un visage de pierrot, triste, un grain de beauté caractéristique sous un œil bleu, une masse chevelue féminine couvant l’autre. Grand, fin, pourvu d’une expression ductile capable d’interpréter la pire diatribe d’un hystérique comme l’innocence candide d’un saint, il en reste là dans son apparence physique : rien de notable, sinon qu’il est plutôt plaisant à regarder, mais manquant d’une présence humaine, comme un fantôme habitant une enveloppe corporelle qui n’a jamais existé.


plus grande peur

Axel évite les carnavals.

La simple vue d’une photo de circassien entraîne chez lui une crise de panique, tout autant que la vue d’une simple déformation physique majeure ; comme une lourde tumeur sur un visage croisé à l’hôpital, ou une jambe alourdie par une masse de chaire violacée. Bien que cette phobie ne soit pas liée aux symptômes médicaux de maladies quelconques, les distorsions, la disparition de l’homme –de la forme humaine sous des éléments grotesques et exagérés, ou le maquillage apparent le rendent mal à l’aise, voire profondément touché, effrayé. Son incertitude quant aux bonnes intentions d’un maquillage, d’un masque –ou de ses propres intentions, puisqu’il se mue également dans divers rôles pour contenter ou pour se contenter lui-même, le rend paranoïaque ; sans même parler de la terreur évidente, qui dépasse de loin le dégoût profond, de la vue que lui inspire une personne maladivement déformée. Peut-être retrouve-t-il ses propres exagérations dans une forme matérielle dans les grimaces d’un clown, dans le maquillage des lèvres et des yeux d’un masque en bois, ou d’un malade au visage hybride ? Il est de ce fait souvent hanté par un cauchemar récurrent, celui de l’homme sans visage aux traits brouillés de loin comme de près.



© designed by Hawa Akimitsu.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Elizabeth Sairen


Messages : 132
Date d'inscription : 11/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Réfractaire, ça t'impressionne?
Missions accomplies:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: Axel Thalberg   Jeu 3 Juil - 20:40

Bienvenue! 8DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Ethan Schwarz


Messages : 33
Date d'inscription : 20/06/2014

Identité.
Occupation:
Je suis: groupe
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Axel Thalberg   Jeu 3 Juil - 21:44

Un allemand !
Wilkommen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_@/" Fondatrice.
_@/
avatar

Saturne M. Lodya


Messages : 168
Date d'inscription : 26/02/2014
Age : 21
Localisation : IdF. .w.

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Indifférente.
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Axel Thalberg   Jeu 3 Juil - 23:08

... AXEL. e_e J'aime pas les Axel e_e Donc je ne t'aime pas e_e Wéwé ! ♥
Mais je te souhaite tout de même la bienvenue. :3 Je lirai ta fiche demain (j'ai déjà lu l'histoire, huhu). N'oublie pas de mettre un avatar pour être validé. =3
Si tu as la moindre question, tu peux m'envoyer un MP ou même la poster ici. /o/

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


#339999 ; « Si Ali Baba a quarante voleurs, Shérazade, mille histoires de coeur. ♥️ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


▬ Invité



MessageSujet: Re: Axel Thalberg   Ven 4 Juil - 12:31

Coucouu, et merci >,< tout le monde !

(C'est pas grave, je vous aime pour deux ♥️ ? *ok je sors*) - sinon j'ai une question, ou plutôt un problème par rapport à l'avatar justement. C'est une amie (qui va venir aussi si tout va bien) qui me le fait, et elle a respecté les dimensions que j'ai trouvé dans le réglement, mais je n'arrive pas à l'envoyer. Le fichier est trop lourd, je crois. Mais ça veut dire ?  Enfin, je vais réessayer ce soir avec d'autres liens qu'elle m'enverra, et au pire je mettrai quelque chose simple (juste découpé) pour être validé :3

Edit : Ça vient de marcher ♥️ Je crois que je recopiais l'URL au mauvais endroit *whatever, ce sera pas la première fois que je fais des conneries* Donc voilà, ma fiche est terminée.

S'il y a des incohérences ou des fautes, je les corrigerai  :ca27: Voilà ~ Yoroshiku
Revenir en haut Aller en bas
_@/" Fondatrice.
_@/
avatar

Saturne M. Lodya


Messages : 168
Date d'inscription : 26/02/2014
Age : 21
Localisation : IdF. .w.

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Indifférente.
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Axel Thalberg   Ven 4 Juil - 14:26

Ouki ♥ Tout est ok alors. *congratualtions* :3
Donc, tu peux rps, faire un journal, recenser son vava et demander une chambre !
Bon jeu parmi nous. ♥

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


#339999 ; « Si Ali Baba a quarante voleurs, Shérazade, mille histoires de coeur. ♥️ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


▬ Invité



MessageSujet: Re: Axel Thalberg   Ven 4 Juil - 17:19

Youhou  :ca38: Mercii !
Revenir en haut Aller en bas



▬ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Axel Thalberg   

Revenir en haut Aller en bas
 

Axel Thalberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» Axel De Janus
» Répartition de Axel Adarsîdh
» Axel caniche de 10 ans - SPA PLAISIR (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ Gloomy Jump. :: Création du personnage ; :: ▬ Présentations. :: + Présentations validées.-