AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Nixie Dresse


Messages : 45
Date d'inscription : 15/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Les Indifférents
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]   Ven 25 Avr - 9:55


Je voudrais être une sirène, mais aujourd'hui je serais un ange.
PV. Elizabeth Sairen





Cela faisait quelques jours que j’étais pensionnaire de ce nouveau monde totalement inconnu à mes yeux. Mais celui-ci m’intriguait vraiment, je le trouvais même intéressant, j’aimais les choses mystérieuses. J’étais arrivée donc ici il y a cinq jours pour être exacte, j'étais sortie du lac directement, comme si le lac de mon petit village s'était déplacé ailleurs. C'était plutôt lugubre mais intéressant comme monde, certes, ce n'étais pas sous l'océan comme vivrait une vrai sirène, mais au moins j'étais loin, loin de tout mes malheurs et de mes supplices atroces, j'étais comme libérée ici, ou peut-être pas, mais très certainement plus libre qu'au près de ce père indigne qui me battait et me violait à tord.

Quand je suis arrivée ici, j'étais donc trempée, et congelée, mais ce n'était pas plus pire que ça, ne vous inquiétez pas. Je suis restée tout de même deux jours dans la forêt le jour de mon arrivée, ce n'était pas horrible de vivre dans la nature, je n'avais pas peur, et j'étais habituée. Je vivais comme un vrai animal, je mangeais des fruits que je pouvais trouver, et je me débrouillais pour le reste. Heureusement, une personne m'a aidé à me retrouver par ici, et c'est ainsi que je suis là, dans cette pension, et que ça fait trois jours que je loge dans ce bâtiment. Pour le moment je vivais comme une princesse contrairement à mon ancienne vie au près de cet homme qui était mon père. J'allais commencer des cours aussi, mais je ne savais pas encore où et comment me rendre à certains endroit ou comment les choses doivent se passer.

J'étais seule depuis trois jours, en fait, je n'avais pas pris le temps de sortir de ma chambre et voir les environs. J'avais pris le temps de prendre des douches, et c'était une nouvelle sensation, ça changeait de mes lavage quotidien à l'eau de lac. Je l'avais aussi le seule robe blanche que j'avais sur moi, je n'avais pas d'autres habits. J'étais debout à la fenêtre de ma chambre avec justement cette robe en question. J'étais pieds nues car je n'avais jamais vraiment eu de chaussures étant donné que j'étais une jeune fille d'une famille pauvre.

Je m'étais décidée de sortir de cette salle, je n'étais pas habituée à être enfermée aussi longtemps je n'aimais pas ça en fait. Je me trouvais dans les couloirs, c'était plutôt vide, en même temps, tout le monde dormait encore, j'étais plutôt matinale. J'ai monté des escaliers jusqu'à me retrouver en face d'une porte avec un panneau ''interdit d'accès''. Je trouvais excitant les interdits, j'aimais les choses mystérieuses et inconnues. J'ai ouvert la porte et franchis le seuil, je me retrouvais sur le toit de ce grand bâtiment haut. Je pouvais voir un magnifique paysage. Un vent frais et agréable glissait entre mes cheveux longs.

Je me suis approchée lentement vers le rebord du toit, il n'y avait aucune sécurité, à tout un instant je pouvais me donner la mort, je savais où me rendre si je devais en finir avec la vie. J'ai monté le petit mur qui était la limite, mes orteils se trouvèrent dans le vide, j'ai ouvert les bras, j'avais l'impression de voler, c'était plaisant. Mais soudain, j'ai été retirée de mes pensées, des bruits m’avaient interpellé.

« Qui est là ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Elizabeth Sairen


Messages : 132
Date d'inscription : 11/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Réfractaire, ça t'impressionne?
Missions accomplies:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]   Sam 26 Avr - 15:47

Gloomy possède le pouvoir de contrôler le temps et l'espace... Du coup... Quel jour on est? Et il est quelle heure, déjà? Raah on ne sait jamais! Même si ça ne changeait rien à la journée qui allait se dérouler, c'était tout de même déroutant. Bon de toute façon, Elizabeth irait à la bibliothèque aujourd'hui et c'est tout. Se documenter, voilà qui était fort ennuyant pour la demoiselle... Cependant, ne pas être instruite sur n'importe quoi d'utile dans cet endroit pouvait bien être nuisible, voir mortel. Et puis peut-être qu'elle aurait quelques indices intéressants sur Gloomy. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas plongé dans un bon roman d'aventure et de sciences-fiction, même si ce n'était pas vraiment le moment elle ne se priverait pas d'en dévorer un aujourd'hui.

Tout en marchant vers la bibliothèque du rez-de-chaussée, Elizabeth remarqua quelqu'un. Tiens, tiens, cette jeune fille était inconnue à ses yeux. Il lui semblait bien ne l'avoir jamais rencontrée ni abordée. En plus elle se dirigeait vers les étages supérieurs pieds nus. Qu'allait-elle faire? Tenter de se suicider? Ce serait complètement ridicule! Oh, wait. Au final, c'est possible que cela arrive. Avec la folie qui entoure Gloomy...

Avec une pointe de panique, Elizabeth décida de la suivre et de reporter sa visite à la bibliothèque. Même si elle ne la connaissait pas, elle n'allait tout de même pas fermer les yeux sur ce qu'elle venait de voir! En plus il se pourrait que cela réjouisse cette satanée Gloomy. Alors double non. Fatiguée par ces stupides marches, Elizabeth remarqua tardivement que sa poursuite la menait jusqu'au toit. « Interdit d'accès » Pfff qu'est-ce qu'on s'en tape. Et puis pourquoi ça le serait? Tout comme la réfractaire, cette inscription n'avait pas du tout l'air de contraindre la petite nouvelle. Intéressant...



« Mais qu'est-ce que?! »

Argh, elle passait le seul petit muret tout pourri qui ne pouvait servir qu'à la sécurité qu'autre chose, maintenant! Elle était si désespérée que ça? Elle n'en avait pourtant pas l'air! Cet air apaisé et insouciant donnait plutôt l'impression d'être satisfaite... En plus elle tendait les bras comme un oiseau en liberté. Mmh, à appronfondir.

Sans réfléchir, Elizabeth se précipita vers elle avant de la tirer hors de danger.



« Tu es folle?! Imagine un peu que je ne sois pas arrivée à temps!! Tu aurais pu mourir! »

Elle jeta un regard dans le vide.



« Pfyuuh... J'ai cru que mon cœur allait cesser de battre... »

Elle tourna vivement la tête pour rediriger à nouveau son regard vers la nouvelle. Non mais, comme si elle n'avait que ça à faire! Quitte à se jeter dans le vide, autant le faire plus discrètement! Et puis c'est au rôle des supers-justiciers de sauver les gens. Nan mais oh.



« Mais au fait, qui es-tu? Tu viens d'arriver c'est ça? Je suis malheureusement enchantée de faire ta connaissance dans cet endroit maudit, je m'appelle Elizabeth. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Nixie Dresse


Messages : 45
Date d'inscription : 15/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Les Indifférents
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]   Dim 27 Avr - 0:43


Je voudrais être une sirène, mais aujourd'hui je serais un ange.
PV. Elizabeth Sairen





J’avais bien raison, et j’avais juste sur le fait d’avoir sentie une présence à côté de moi. J’avais à peine eu le temps de me tourner que je me suis faite tirée par le bras en arrière, j’en aurais presque perdu l’équilibre. J’ai été surprise de remarquer une jeune fille pas plus grande que moi. Ce qui me faisait doucement rire, c’était ses cheveux d’une couleur un peu hors norme qui était d’un bleu étrange. Cela me faisait penser un peu à une sirène, une belle sirène avec de longs cheveux bleutés qui iraient très bien avec le fond de la mer. Je rêvais un peu, mais j’avais aussi l’impression de me retrouver dans un rêve ici. C’était même étrange car j’avais cette impression de ne pas savoir quel jour ou encore qu’elle heure on était. Je me fiais à mes heures de sommeil. Enfin bon, j’étais tellement émerveillée devant ses cheveux bleutés que je n’ai pas tout de suite remarqué sa colère en vers moi. C’est vrai que j’aurais pu tomber, mais ce n’était pas du tout mon intention de me donner la mort.

« Mais non, mais non voyons je faisais attention, ne t’en fais pas ! »

Dis-je avec un grand sourire. Elle me faisait rire, je l’a trouvais même rigolote avec son petit cache œil, et je l’a trouvais même élégante, à côté de moi qui avait juste une simple robe un peu salie par la terre. Avoir dormis deux jours dans la nature ce n’étais pas étonnant, et la saleté n’était pas partie à l’eau. Mais cela ne me dérangeait pas, je l’a voyais bien habiller à côté de moi mais j’avais l’habitude à l’école, être la pauvre de l’école même, mais le plus important c’est ce qu’on a à l’intérieur et non à l’extérieur non ?

Elle me demandait qui j’étais. Au fond, qui j’étais réellement ? Une fille d’un pauvre violeur, et d’une pauvre mère morte qui m’a laissé seule et face à mon cauchemar. Une pauvre demoiselle mince et qui n’avait déjà plus rien. Je ne savais pas ce qu’elle voulait dire par ‘’endroit maudit’’, mais je pense que ce n’est pas plus pire que mon ancienne vie, je pouvais même dire que cet endroit m’avait sauvé. Mais tout ça je n’allais pas lui dire, j’allais juste me présenter.

« Eh bien, je suis enchantée aussi Elizabeth, tu peux m’appeler Nixie. »

J’ai pris une mèche de cheveux entre mes mains, j’ai regardé ses pieds qui eux, n’étaient pas nus. J’ai posé un de mes pieds sur l’autre, comme si je pouvais cacher le fait que je n’avais pas de chaussures sur moi. J’ai levé les yeux vers le ciel, mais qu’est-ce que c’était ce monde ? Est-ce qu’on était toujours sur terre ? J’ai regardé une nouvelle fois Elizabeth, elle était vraiment mignonne.

« Oui enfin… Je suis arrivée dans ce monde étrange il y a cinq jours, et ça fait deux jours que je suis ici, et toi ? Tu connais bien cet endroit ? Je pensais que c’était un rêve, mais heureusement que ce n’était pas le cas. »

Je ne savais pas si elle allait s’énerver de nouveau, on dirait qu’elle n’aimait pas du tout cet endroit. Je ne connaissais encore en même temps, alors qui sait, peut-être que ces environnements cachent de grands secrets que je vais certainement le découvrir. Je venais de réaliser justement, c’était au moment où j’ai pensé fort à ma maman et mon rêve de devenir une sirène que je suis arrivée ici, il y avait certainement un grand lien avec ça, ou peut-être même que ma maman se trouvait ici. Je voulais lui poser pleins de questions, mais c’était mieux aussi de rester sur ses gardes et même méfiantes, je préférais penser ainsi.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Elizabeth Sairen


Messages : 132
Date d'inscription : 11/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Réfractaire, ça t'impressionne?
Missions accomplies:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]   Lun 28 Avr - 19:19

Oh, il semblerait en fait qu'il y ait eu un malentendu. La jeune fille aux long cheveux bruns avait juste envie de profiter de la vue et de respirer un air nouveau. Ha! Pour être nouveau, c'en est un! Ce monde est plus bizarre qu'autre chose, il fallait bien l'avouer. Déjà que Gloomy surveille tout le monde! Et pourtant, il y en avait qui n'en avait rien à faire... Incroyable tout de même. Enfin, tout ceci du point de vue d'Elizabeth. La jolie petite brune souriait tendrement, on aurait presque dit un ange, tant par son éclat de douceur que par sa robe blanche qui donnait un vague effet d'ange. Elle avait l'air plus jeune qu'Elizabeth... Deux ou trois ans de moins, sans doute? Elle avait tout de même l'air mûre et assez débrouillarde.

A vrai dire, ce qui énervait la jeune fille aux cheveux bleutés chez son interlocutrice, c'était sa sérénité. Limite elle l'aurait secoué en lui hurlant que ce n'était pas le moment de bronzer et qu'ils devaient tous sortir d'ici au plus vite afin de ne pas devenir complètement tarés, que Gloomy n'était que folie et que ce monde n'était pas le leur. Mais bon, le tempérament des rageux, on laisse cela de côté pour le moment. C'est vrai qu'Elizabeth était plutôt facile à contrarier, surtout qu'elle n'y mettait pas du tout du sien pour essayer de se calmer. C'est ce qu'on appelle un caractère colérique. Pourtant, en voyant la petite fille vêtue de blanc, on perdait vite l'envie de hurler. Il y avait un je-ne-sais-quoi d'apaisant en elle...

« Eh bien, je suis enchantée aussi Elizabeth, tu peux m’appeler Nixie. »

Nixie? Pas très courant comme prénom... Pour la jeune demoiselle aux yeux vairons qui n'avait jamais quitté son pays et qui ne s’intéressait à rien, c'est sûr qu'un tel pseudonyme ne pouvait rien lui dire. Enfin, elle était mal placée pour penser quoique ce soit, elle qui partageait son prénom anglais et son nom japonais... Huuh, qu'est-ce qu'elle n'aimait pas ça.

« Oui enfin… Je suis arrivée dans ce monde étrange il y a cinq jours, et ça fait deux jours que je suis ici, et toi ? Tu connais bien cet endroit ? Je pensais que c’était un rêve, mais heureusement que ce n’était pas le cas. »


Euh... Wait. "Heureusement"? Est-ce qu'elle était contente d'être ici?! Oh... Pas de bol d'être tombé sur une réfractaire. Comment pouvait-on être content d'être dans un monde bizarre, avec un pensionnat étrange, un directeur qui ne se montrait jamais et qui aimait voir les autres souffrir? C'est pas possible! Mais au lieu de péter un câble comme elle l'aurait fait en temps normal, Elizabeth préféra ne rien dire.



« ... Fais attention à ce que ta naïveté ne te coûte pas la vie. Si tu te crois en vacances ici, tu n'es pas au bout de tes surprises... De plus, je ne sais même pas depuis combien de temps je suis dans ce foutu pensionnat. »



« Gloomy contrôle tout ici. Le temps, l'espace, même la raison. Si tu continues à être aussi incrédule et insouciante tu ne feras pas long-feu crois-moi. Tu es là depuis deux jours environ n'est-ce pas? Je parie que tu as déjà reçu un ordre de mission dans ta chambre... Si tu le lis, tu te rendras bien compte que Gloomy n'est pas normale du tout.  »

Après ce petit discours de rien du tout, Elizabeth se redressa avant de dépoussiérer légèrement du revers de la main sa robe rose. Elle soupira. Elle était venue pour rien en fin de compte. Au moins, elle aura fait la connaissance d'une des élèves, ce n'est pas si mal, même si leur début avait l'air un peu brouillon... Et à qui la faute, hein Elizabeth? Même si elle n'était arrivée que récemment, peut-être avait-elle entendu certaines rumeurs qui parcouraient ce pensionnat? Si ça trouve, c'est juste qu'elle n'y prêtait pas la moindre attention, tout comme ceux appelés "Indifférents". Mmh, dommage, elle aurait trouvé une camarade de cause bien mignonne.



« Autre chose, peut-être? Je te préviens, je n'ai pas tout mon temps, j'ai plein d'autre chose à faire. »

Oui, elle avait également prévu d'aller chercher des disparus... Des élèves avaient mystérieusement disparus... Et elle les chercherait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Nixie Dresse


Messages : 45
Date d'inscription : 15/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Les Indifférents
Missions accomplies:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]   Ven 23 Mai - 7:46


Je voudrais être une sirène, mais aujourd'hui je serais un ange.
PV. Elizabeth Sairen





Je regardais la demoiselle avec ses cheveux bleus. Je prenais le temps de la détailler un peu plus, contrairement à moi, on pouvait voir qu'elle savait avoir du style. J'avais l'impression d'être un peu une clocharde au près d'elle. Avec son petit chapeau, sa jolie robe rose, ainsi que ses belles chaussures. Elle me faisait rire doucement aussi avec son bandeau sur son oeil, elle avait effectivement un style à elle, très coquette avec un bon caractère trempé. Moi c'était bien tout l'inverse, une pauvre demoiselle de taille moyenne voir petite, de long cheveux bruns, très fine avec une peau aussi blanche que la neige. Et je suis vêtue d'une simple robe blanche et en plus sale et trouée. Et pour conclure tout ça je ne porte pas de chaussures. Par contre ce que j'adore chez moi c'est bien mes yeux d'un beau bleu, cela reflète bien la mer, la douceur, les rêves...

J'ai été vite tirée de mes pensées, ma naïveté ? C'est un drôle de mot mais qui me tient en vie depuis toutes ces années. Naïve... En effet cela me va parfaitement. Je suis peut-être mature mais je reste une enfant avec des rêves, enfin, des rêves qui se réaliseront un jour, je le sais. En plus d'être naïve je peux avoir de l’ambition et surtout être têtue. Mais une phrase m'a surprise, depuis combien de temps elle est dans ce pensionnat dit-elle ? C'est vrai qu'en scrutant un peu plus la question je me rends compte que j'ai l'impression d'être là depuis cinq jours, mais on dirait que cela fait une éternité. J'ai froncé les sourcils en me questionnant de nouveau. Une vie sans temps ? Ce n'est pas la mort ça ? J'ai regardé le ciel qui était plutôt triste, un mélange de colère de tristesse et avec une touche de joie. Dans toute tristesse il y a de la joie, si il n'y a pas de tristesse il n'y a pas de joie, c'est aussi simple. Ayant le regard dans les airs, j'écoutais Elizabeth, Gloomy ? Qu'est-ce que c'est ? Un animal ? Un Dieu ? Je trouve mignon quand même comme prénom.

« Hum... Je ne sais pas je n'ai pas réellement fouillé ma nouvelle chambre... »

En même temps c'est aussi une première, je n'avais jamais eu de chambre, mais plutôt une pièce carrée rien que pour moi, enfin, moi et mon père. Une brise de vent fraîche, ou peut-être chaude, je ne pouvais pas vraiment sentir celle-ci, en tout cas elle s'est faufilée entre Elizabeth et moi, c'était agréable. La demoiselle avec sa jolie robe rose à enchaîné sans que j'aie eu le temps d'ajouter un mot. Elle avait pleins de choses à faire ? Mais qu'est-ce qu'il y a à faire ici de bien important ou amusant ? Oui le mot amuser, ce mot qui m'était un peu inconnu avant, je voudrais bien le pratiquer ici. Elizabeth devait avoir mon âge, mais elle faisait bien plus mûr que moi physiquement donc peut-être deux ou trois ans de plus ? Je me suis redressée, remettant une mèche de cheveux derrière mon oreille droite.

« Alors... Déjà je ne sais pas qui c'est ou ce que c'est Gloomy, mais en tout cas son prénom me fait sourire, voir rire, il est trop mignoooooon ! Je le verrais bien pour un chien, ou peut-être un hamster, ou encore un petit lapin blanc ! »

Je lui affichais un beau sourire amusant. Je trouvais absurde l'idée mais Elizabeth pouvait être une bonne compagne de jeu et de rigolades, il fallait juste forcer un peu sur les gestes et les mots pour qu'elle puisse peut-être afficher un vrai sourire. Mais comme elle décrit ce monde, ce n'est pas un endroit pour s'amuser.

« Tu as besoin d'aide pour toutes tes choses ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis un(e) :
Je suis un(e) :
avatar

Elizabeth Sairen


Messages : 132
Date d'inscription : 11/04/2014

Identité.
Occupation: Elève
Je suis: Réfractaire, ça t'impressionne?
Missions accomplies:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]   Mer 18 Juin - 12:48

Bon sang, Gloomy par ci, Gloomy par là... D'accord Elizabeth n'aime pas Gloomy, mais elle allait devoir arrêter d'en parler. Plus elle le faisait, plus elle devenait de mauvaise humeur et ce, surtout lorsque son interlocuteur ne partageait pas les mêmes idées qu'elle. De toute façon, Elizabeth était bien trop bavarde pour leur laisser le temps de rétorquer quoique ce soit. Combien de fois faisait-elle ça? Soit c'était parce qu'en réalité leurs paroles l'importaient très peu, soit elle oubliait ce qu'elle venait de leur demander. Oui, c'est assez idiot.

« Hum... Je ne sais pas je n'ai pas réellement fouillé ma nouvelle chambre... »

Evidemment, quelle genre de nouvelle élève irait fouiller sa chambre dès son arrivée?.. Enfin bon, Elizabeth l'avait fait. Peut-être était-ce à cause de la panique, mais la jeune fille aux yeux vairons avait tout de suite cherché des indices permettant de sortir de ce monde. Ce monde n'était pas le sien après tout. Cependant, les autres pouvaient réagir différemment. La preuve étant la jeune Nixie, qui n'était pas affectée du tout par ce changement d'air. C'était sans doute le meilleur moyen de se sentir bien, comparé aux réfractaires désireux de contredire Gloomy.

Un lapin, un hamster ou un chien... Quelle humiliation serait-ce pour Gloomy! Dans le cas d'ELizabeth, elle trouvait ce nom très étrange, puisqu'elle n'était pas vraiment au fait sur la culture des autres pays. Si ça se trouve c'était un nom courant dans d'autres pays qui sait? Il y en a bien une qui s'appelle Nixie, - bien que ce prénom-là soit plus mignon -.



« Haha je ne sais pas si je serais contente de savoir que Gloomy est en réalité un rongeur! Ce serait plutôt humiliant de savoir que certains élèves lui obéissent! »

Première chose à faire lorsque l'on est réfractaire : se dépêcher d'aller dans la forêt! D'ailleurs, elle voulait y aller, puis finalement Elizabeth reporta ce projet au lendemain. A cause de l'ambiance épouvantable de la forêt, certainement. Nixie ne devait pas être encore au courant de ce qui se passait en ce moment. Les élèves qui disparaissaient et tout le reste... Si elle avait été au courant, aurait-elle décidée d'y aller aussi? Elizabeth la regarda dans les yeux. Certes elle avait un peu peur d'y aller toute seule, mais au fond d'elle, elle ne voulait vraiment pas qu'il lui arrive quelque chose.

« Tu as besoin d'aide pour toutes tes choses ? »




« Oh, non non, ça ira! Ca ira très bien même! En fait je vais faire ça rapidement! Inutile de te déranger plus que ça! Tu devrais plutôt continuer à te familiariser avec les lieux, il serait dommage que tu te perdes les premiers jours! »

Elizabeth se retourna pour marcher en direction de la porte. Il était temps de quitter le toit. Elle leva les yeux une dernière fois vers le ciel pour remarquer que le temps était éclairci et qu'aucun nuage n'avait prévu de gâcher la journée. Ce devait être la première fois qu'elle trouvait que le ciel de ce monde était bien joli, et elle sourit.



« A plus tard! »

Et elle commença à descendre les marches qui menaient à l'étage en laissant la porte derrière elle entrouverte.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



▬ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'inconnu ne me fait pas peur. [PV.Elizabeth Sairen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» [event nuit] Fais-moi peur si tu peux ! [Bonnie Flinfletcher/assassin]
» Tom et Nagini
» Journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ Gloomy Jump. :: |RPG| Gloomy Pensionnat ; :: ▬ Bâtiment principal. :: ▬ Le toit.-